Présentation

Editorial
Programme
Règlement
Pré-Engagés

Contactez-Nous

Editorial

AUTOMNE DECOUVERTE 2008

Dans quelques semaines, les plus chanceux d’entre vous partiront à l’assaut des routes de “L’automne Découverte” au gré d’un parcours exceptionnel dont seul Robert, le traceur magique, a le secret : comme de coutume, vous aurez l’impression toute légitime que ces routes ont été construites pour votre seul plaisir du voyage.

Le jeudi 9 octobre, nous vous recevrons à partir de 18 H au Château Fort de Sedan qui vous accueillera pour la nuit. Baigné par les eaux de la Meuse, cette impressionnante forteresse fut construite en 1424 (!) et fut à l’époque du moyen-âge, le plus grand des châteaux fortifiés avec ses 35000 m2 de superficie sur 7 niveaux.
Il fut aménagé en hôtel en 2002.

Vendredi 10 octobre, vous partirez dans l’ordre des numéros pour une demi-étape de 240 km et découvrirez, entre Meuse et Semois, le pays de Sedan : un résumé des charmes de la nature ardennaise faite de hauts plateaux couverts de forêts profondes, de vallées sinueuses aux méandres encaissés et de panoramas superbes dominant des sites de légende.

L’étape matinale est aussi longue que l’après-midi ne sera courte.
C’est donc dès 8 H que les festivités routières commenceront pour une boucle autour de Sedan qui vous conduira par Brévilly jusqu’en face de l’aérodrome Roger Sommer (un de pionniers de l’aviation française). L’Aéroclub possède un bar musée qui retrace toute l’histoire de Roger Sommer et un musée qui abrite un des 182 biplans construits entre 1908 et 1910 à Mouzon, non loin de là et que vous traverserez 13 km plus loin.

Le président de l’Aéroclub, que j’ai rencontré en juin dernier, termine la restauration d’une Ferrari 308 entre 2 avions historiques !

A Mouzon, vous traverserez la vallée de la Meuse et la ligne du chemin de fer à vapeur désormais touristique et qui serpente dans la forêt de Jaumet.

Après plus de 20 km dans la fabuleuse forêt d’Argonne, vous pénétrerez par une route forestière dans la “Haute chevauchée” qui vous conduira jusque Clermont en Argonne et Beaulieu en Argonne où un apéritif bienfaiteur vous attendra.
Par la forêt de Lisle et celle de 3 Fontaines, la route tracée par notre ami Robert contourne Bar le Duc jusque Saint Dizier.

Enfin quelques 10 km et vous pourrez découvrir les premières vues sur le majestueux lac du Der Chantecoq : avec 80 km de rives et 4800 hectares, vous aurez l’ impression de découvir une mer intérieure, votre vue s’étendant à l’infini. Un contraste saisissant après une matinée de route à travers de nombreuses forêts au coeur des Ardennes, de la Marne et enfin de l’Aube.

C’est donc au bord du lac que vous mangerez, à Giffaumont Champaubert, un des 2 ports de plaisance que compte le lac, paradis ornithologique avec ses 270 espèces d’oiseaux.

Tout au long de ce week-end, vous admirerez les originales maisons à pans de bois. Architecture remarquable et traditionnelle : le mariage de la terre argileuse avec le bois de chêne a donné naissance à cette architecture du pays du Der aux multiples constructions, pigeonniers, églises, granges et maisons.

L’après-midi comptera moins de 100 km et vous conduira d’abord par la route de la digue jusqu’au très joli musée du pays du Der avant de reprendre la route qui vous mènera à l’Hôtel de la Forêt d’Orient, au coeur du parc naturel et du golf qui vous laissera une impression similaire à l’arrivée au Golf de Valescure à Saint Raphaël lors des 7 premières éditions de RN7 Historique.

Peut-être aurez-vous la chance d’observer les milliers d’oiseaux migrateurs qui passent l’hiver dans cette magnifique région : grues cendrées, oies, aigles pygargues ou encore cygnes .

Le samedi 11 octobre, vous partirez le matin pour 180 km à travers la Haute Marne et la Côte d’Or par la digue qui sépare le lac d’Orient et le lac du Temple, le long de la réserve ornithologique.

Sur une trentaine de km, vous reprendrez une partie de la RN7 Historique 2005 qui conduisait à Ville sur Arce mais bifurquerez bien vite vers l’est et les magnifiques villages de la vallée de l’Aube.

L’apéritif se fera au pied du Mont de Lucey, juste avant Voulaine les Templiers .
Après une longue traversée du bois de Chatillon, vous longerez l’Abbaye de Fontenay pour arriver au Château de Malaisy à Fain les Montbard, où vous mangerez.
Une splendide bâtisse du 17ème siècle bâtie dans un domaine animalier de 15 hectares et construite par le Comte de Cormaillon.

L’après-midi, vous remonterez en Champagne, à l’Hôtel de la Forêt d‘Orient, par l’Aube et le typique village de Chaource dont les origines remontent à l’an 400, dont les maisons du centre ville datent du XVème siècle et dont le fromage est devenu une AOC qui fait la fièreté de la région.

Enfin, le dimanche 10 octobre, 180 km vous conduiront par la vallée de la Marne et les châteaux de Cirey sur Blaise, de Jointville et Louppy le Château jusqu’à l’Auberge du Moulin Haut où un repas gastronomique vous attend dans un domaine de 3 hectares. Le chef, Marc Himbach, fier de ses 2 fourchettes au guide Michelin et au guide Pudlowski, se fera un plaisir de vous préparer ses choix culinaires dans une bâtisse du 18ème siècle qui a conservé ses racines champêtres et son atmosphère pittoresque.

250 km vous séparent désormais de Bruxelles et d’un retour difficile à la réalité.

Il restera alors 7 mois pour vous préparer à rejoindre le Futuroscope de Poitiers qui annoncera le départ de la 9ème édition de la Route Nationale 7 Historique qui s’annonce totalement inédite puisque nous vous ferons découvrir le charme des Pyrénées sauvages et montagneuses.

En effet, nous avions tous gardé un souvenir exceptionnel du fameux Mountains Rallye de 1997, organisé à l’époque par notre ami Thierry Galaix (que l’on a vu dans nos épreuves avec une Jaguar XJC, ex-Philippe Bouvard, ou une XK 150) et déjà tracé par Robert et que bon nombre d’entre vous ont soudoyé pour repartir dans cette région de France aux paysages gigantesques.

L’arrivée se fera bien sûr en bord de mer, mais cette fois à la Grande Motte.

Nous nous éloignerons donc volontairement de notre chère RN7 mais, rassurez-vous, c’est pour mieux y revenir en 2010 pour fêter les 10 ans de notre organisation avec notre ami Thierry Dubois, l’historien de la N7, et récompenser dignement nos plus fidèles concurrents.

Avec nos meilleures amitiés,

Michel DARTEVELLE,
Président de RN7 Historique.